Architecture | Découvertes ?
Chapelle Notre-Dame de Consolation – Hyères – Var
août 22, 2023

Perchée au sommet de la colline de Costebelle qui ouvre sur un immense panorama vers la plaine de Hyères, la presqu’ile de Giens et sur la Méditerranée, la chapelle Notre-Dame de Consolation mérite indéniablement une visite autant pour sa façade que pour sa décoration intérieure.

Le sanctuaire ancien qui faisait l’objet d’un important pèlerinage a été totalement détruit en Août 1944 lors du Débarquement en Provence. A l’exception de deux statues de la Vierge qui ont subsisté et ont retrouvé leur place dans la chapelle. Une grande en fonte à l’extérieur et une autre, en bois polychrome près du chœur.

C’est l’architecte hyérois Raymond Vaillant qui a conçu le bâtiment entre 1952 et 1955, date de son inauguration.
La chapelle comporte une nef, dans une grande sobriété de conception (utilisation du calcaire local), teintée de modernité par le décor très présent. Entre la nef et le bâtiment d’habitation se dresse le clocher, inspiré du campanile provençal
La façade du bâtiment de prière est ornée par les statues du sculpteur Jean Lambert-Rucki . S’agissant d’une chapelle vouée à la Vierge Marie, elles évoquent divers épisodes de sa vie : Annonciation, Nativité, Assomption… D’un style naïf elles ne sont pas sans rappeler la statuaire romane. Sur cette façade se dessine aussi l’armature des vitraux.

A l’intérieur le chœur est tout en simplicité : une grande croix fine, des sculptures de béton évoquant la Cène (créé par le sculpteur Lambert-Rucki) et sur la gauche quelques panneaux de vitrail propices à la prière.

Mais en entrant dans la chapelle, l’œil est tout de suite attiré par les vitraux de Gabriel Loire. Cet artiste, né en 1904 et mort en 1996, a consacré sa vie au vitrail et ses réalisations émaillent de très nombreux édifices en France et dans le monde, entre autres : Eglise St Lazare de Lèves (Eure-et-Loir) avec un mur entier en dalles de verre (1955), Chapelle de Thanks Giving de Dallas (USA) avec un toit formant spirale, tout entier vitraillé (1976) ou le Musée d’Art moderne d’Hakone au Japon avec 336 m2 de vitraux (1973).
Le vitrail sud, qui mesure 5 mètres de hauteur, se trouve à droite en entrant, est dédié à l’histoire de la chapelle et de la ville d’Hyères. Faits de carreaux de verre quasiment bruts et de couleurs franches, les vitraux sont rayonnants de beauté. Ils retracent l’histoire du sanctuaire depuis le Moyen Age.

En résumé, un lieu qui vous ravira par sa simplicité et sa beauté et qui incite au calme, voire à la méditation ou à la prière.

Crédits photos pour cet article: R.D.

Rejoignez l’association des amis des musées de Toulon