Architecture | Découvertes ?
Firminy-Vert: l’oeuvre du Corbusier… et d’autres…
octobre 01, 2023

Firminy, ville industrielle à quelques kilomètres de St Etienne, dans la Loire, n’est guère connue. La ville minière sidérurgique et métallurgique d’autrefois connait depuis de nombreuses années les atteintes des modifications en profondeur de l’industrie en France. Et la population a largement décliné (26000 h en 1962, 17000 en 2020). La ville est assez largement décrépite mais une partie excentrée reste à l’écart de ce déclin: Firminy-Vert.

Ce quartier est à l’initiative d’Eugène Claudius-Petit, ministre de la Reconstruction et de l’Urbanisme de 1948 à 1953. Sa volonté politique fut forte, et son action particulièrement reconnue. Il fut maire de Firminy de 1953 à 1971.

La chance pour Firminy est que Claudius-Petit était ami avec Le Corbusier…. Et c’est donc à lui que furent confiées en 1953 l’aménagement et la construction du Firminy-Vert (pour sortir de l’image de ville noire qui lui collait à la peau).

Et il s’agit actuellement du plus important ensemble dans l’oeuvre de l’architecte, si célèbre,  longtemps adulé, parfois controversé.

Mais les choses furent loin d’être simples, puisqu’il faudra attendre 2006 pour que l’Eglise soit inaugurée.

Les oeuvres suivantes sont présentes sur le site:

– La maison de la Culture et de la Jeunesse, classée Monument Historique en 1984,  et inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2016, a été entièrement conçue et réalisée par Le Corbusier de 1956 à 1965.

– L’Unité d’Habitation, terminée en 1967 par André Wogenscky, disciple le plus proche du Corbusier, deux ans après le décès du maitre.  C’est un bâtiment de 51 m de hauteur avec 17 niveaux, de 130 m de long. il comporte 414 appartements et s’apparente de près à la Cité Radieuse construite de 1946 à 1952 à Marseille (organisation fonctionnelle des logements, duplex, appartements traversants, systèmes des rues, mais sans commerces et services comme on le trouve à Marseille (pour des raisons d’économies). Elle est classée comme monument historique.

 

– Le stade, lui aussi Monument historique, qui est renommé pour son immense auvent surplombant les gradins. Il a été conçu par le Corbusier mais bâti par André Wogenscky de 1966 à 1969 après le décés du Corbusier. Il se situe entre la Maison de la Culture et l’Eglise.

Sur la photo on voit bien l’Eglise Saint-Pierre qui domine les gradins

– la Piscine est une oeuvre imaginée par le Corbusier mais recréée en partie  par André Wogenscky. Elle a été inaugurée en 1972 et se situe à côté de l’église.

– l’Eglise Saint-Pierre. Sans doute l’oeuvre la moins directement conçue par le Corbusier, mais bien par José Oubrerie, assistant du maitre, et qui a travaillé dès le départ sur ce bâtiment. Le chantier a commencé en 1973, puis longuement arrêté avant d’être achevé en 2006. Monument historique, cette église, comme les autres lieux, est d’une réelle homogénéité de style, avec le béton comme lien.

Rejoignez l’association des amis des musées de Toulon