Découvertes ? | Design
Le Design Parade à la Villa Noailles d’Hyères – 2023
août 26, 2023

Si vous êtes Toulonnais ou Varois, même peu connaisseur de design, vous avez bien sûr entendu parler de la Villa Noailles et du Design Parade. Car à Hyères les deux éléments sont indissociables. Alors, pour les autres… voici une petite présentation.

C’est en 1996 que la Villa Noailles est devenue un « Centre d’art et d’architecture ». C’est en 2003 que Jean-Pierre Blanc devient le directeur du lieu et qu’il va mettre sur pied toute une série d’évènements de niveau national voire international sous la présidence de Pascale Mussard.

La première édition du Design Parade date de 2006. Il s’agit de « partager la création contemporaine dans le domaine du design avec les professionnels et le public ». Et au vu de l’afflux des visiteurs, de la venue de nombreux professionnels et de la qualité des propositions des designers-candidats, c’est parfaitement réussi.

Le concours a lieu fin juin et les expositions se tiennent en Juillet et Aout.

et en 2023, c’est l’édition numéro 17. Depuis 2016, le Design Parade a un second pôle à Toulon, à propos de l’architecture d’intérieur.

Chaque année, 10 designers sont sélectionnés par un jury et leurs œuvres sont présentées dans une salle de la Villa Noailles, leur donnant une belle visibilité artistique et médiatique.

Cette année, le Grand Prix du Jury et le Prix du Public et de la Ville de Hyères ont été attribués à Yassine Ben Abdallah « Mémoires de Plantation ». Le projet de l’artiste se fonde sur la constatation de l’absence d’éléments matériels concernant ceux qui travaillaient dans les plantations de sucre à la Réunion. Il a donc repris les outils (machette) des esclaves et des engagés mais en les rendant éphémères, puisque réalisés en sucre. L’aspect esthétique mais aussi moral de l’œuvre est évident au premier coup d’œil.

 

 

Le Prix Tectona et la dotation de la fondation Carmignac sont revenus à Lucien Dumas et Lou-Poko Savadogo pour « Au dixième ». La collection proposée se compose de meubles composés de petites pièces de bois maintenues entre elles grâce à une corde de papier. Les matériaux sont naturels, les techniques classiques et l’ensemble s’inscrit dans un design intemporel. Les deux artistes sont architectes- ébénistes et travaillent au sein de l’atelier Materra_matang.

 

On ne peut passer sous silence la proposition de James Haywood, « Erreur 404 » qui semble recueillir une forte approbation du public. Il s’agit de lampes (bien discrètes sur le plan lumineux !) fabriquées artisanalement à partir de matériaux recyclés donc écologiques (laitier de haut-fourneau au lieu de ciment, débris de chantier au lieu du gravier). L’esthétique est parfaite…

Au-delà de ce concours, la Villa Noailles présente cette année plusieurs autres expositions : par exemple les éléments marquant le centenaire de la Villa, incluant de nombreux portraits contemporains de Charles et Marie-Laure de Noailles, couple à l’origine de ce lieu.

Mais aussi une superbe exposition de verre « Glass Forms in Nature » et « data vases » proposé par les lauréates du concours design 2022, Claire Pondard et Léa Pereyre. Sans oublier « Made in Situ, manifeste d’un cheminement » à l’initiative de Noé Duchaufour-Lawrance, présidente du jury 2023.

Crédit photos pour cet article: R.D.

Rejoignez l’association des amis des musées de Toulon